Une fois n’est pas coutume, voici la chronique mensuelle de quelques actualités web de mars 2021. On y découvrira entre autres des nouveautés Twitter, une actu e-commerce, une tendance croissante en référencement naturel ainsi qu’une nouvelle obligation pour tous les propriétaires de sites internet.

Réseaux sociaux : toujours plus de fonctionnalités

Pour pouvoir continuer de séduire leurs utilisateurs, les réseaux sociaux s’enrichissent constamment de nouvelles options, fonctionnalités ou mises à jour pour gagner en design et ergonomie. Twitter a ainsi annoncé les « Communities » ou groupes, privés ou accessibles à tous, au même titre que ceux de Facebook.

emoji_reactions_twitter

 La plateforme compte également déployer l’arrivée d’émojis pour réagir à des tweets, réactions seulement présentes pour les messages privés à l’heure actuelle.

Et en parlant de tweet, Instagram a quant à lui dévoilé justement dans un tweet, proposer bientôt un système de brouillons pour sauvegarder ses stories avant publication. Là encore, ce géant des posts photo et vidéo continue de se développer après par exemple son nouveau dahsboard centralisé pour suivre toutes ses statistiques.

Une centaine d'améliorations pour Google Maps

Le géant de la Silicon Valley a annoncé qu’en 2021 serait déployée une centaines de nouveautés sur son outil de cartographie. On peut pour l’instant citer parmi ceux-ci la possibilité de visionner l’intérieur d’un bâtiment via l’itinéraire en réalité augmentée. Autres exemples : le choix de l’itinéraire le plus écologique, ou encore un système intégrant la météo pour mieux prévoir vos déplacements selon les température ou intempéries.


Google Maps étant devenu partie intégrante de nos vies quotidiennes, on comprend pourquoi la firme compte élargir son panel de fonctionnalités. Si vous êtes un professionnel, soignez donc votre fiche Google My Business aux petits oignons pour vous assurer une bonne visibilité notamment sur ce fameux Google Maps !

E-commerce : moins de parts de marché en France pour le géant Amazon

parts_marché_amazon

Malgré les confinements et le boom de l’e-commerce en 2020, le géant de la vente en ligne Amazon a vu ses parts de marché diminuer en France

Celle-ci a en effet reculé de 3 points en passant de 22 à 19% (source : ecommercemag)

Si le nombre de commandes a augmenté, cette croissance a néanmoins été moins importante que sur d’autres plateformes d’e-shopping. L’occasion pour de nombreux e-commerçants de se frayer un chemin dans la jungle de la vente en ligne, notamment avec le déploiement de systèmes de « click and collect » locaux.

Alors, pourquoi ne pas vous lancer vous aussi ?

Référencement : la tendance zéro clic s'accélère

question_vite_repondue

Au-delà d’un moteur de recherche, Google migre peu à peu vers un autre modèle : celui d’un moteur de réponse. En effet, de plus en plus de requêtes n’aboutissent pas à un clic sur l’un des sites dans les résultats de recherche. 

La raison majeure ? La réponse se trouve déjà dans ces résultats sans besoin de consulter de page web supplémentaire.

Cette tendance du zéro clic est particulièrement marquée sur les requêtes types « questions » et celles tapées sur mobile. Sont bien sûr concernées les reformulations de requêtes, bien que moins nombreuses. 

Autre facteur : les requêtes qui redirigent les internautes vers des applications mobiles (ex : Netflix).

On estime ainsi que 65% des requêtes tapées par les internautes sur desktop ne donnent lieu à aucun clic (et 77% sur mobile).

 

google_zero_clic_seo
sources img : blogdumoderateur, similarweb et starktoro

Conséquences pour les propriétaires de sites web : une baisse des visites, ou une hausse du taux de rebond (voir aussi : les différents kpi pour votre site e-commerce)

De quoi bouleverser le paysage du SEO et renforcer l’importance d’une bonne stratégie de référencement pour votre site internet.

Les nouvelles règles de la CNIL en matière de cookies

Le RGPD (mai 2018) imposait déjà de nouvelles obligations quant au recueil du consentement des données à caractère personnel. Celui-ci ne prévoyait par contre rien concernant les cookies.
Depuis le 31 mars dernier, chaque site internet est légalement tenu d’informer ses visiteurs avant l’acceptation des cookies et traceurs et lui proposer de refuser ceux-ci.

En bref, sites web et applis devront recueillir le consentement de leurs usagers pour les cookies et autres traceurs.

La question doit être explicitement posée à l’internaute quant à l’acceptation de traceurs, avec pour choix de réponse un « J’accepte » ou « Je refuse ».

Livre blanc e-commerce à télécharger gratuitement

Récupérez un condensé d’informations pour vos projets E-commerce !

Suivez-nous !