Le CTA ou appel à l’action, est devenu au fil des années un outil indispensable pour convertir ses visiteurs ou lecteurs. Mais en quoi consiste-t-il précisément ? Comment l’optimiser pour en faire un précieux atout de votre stratégie web marketing ? Décryptons tout cela ensemble.

Rappels sur le CTA ou Call To Action

Placé sur une page web statique, un article de blog ou un email, le CTA est un bouton qui a pour but d’inciter l’utilisateur à effectuer une action bien précise sur Internet.
Celle-ci peut être le téléchargement d’un fichier, l’inscription à une newsletter, une prise de rendez-vous ou la découverte d’une page web.
En consultant nos articles, vous aurez sûrement vu que vous êtes les bienvenus pour nous contacter pour tout projet web, avec un bouton dédié…et bien voilà une exemple de CTA !

Ce petit bouton est fait pour être visible, donner envie de cliquer, et indiquer clairement à l’internaute l’avantage qu’il aura à cliquer dessus. D’ailleurs, on parle de bouton, mais un call-to-action peut aussi se présenter sous forme d’image ou de lien. Tout dépend des solutions webmarketing déployées et du design de la page web ou de l’emailing.

L'optimisation de son CTA

Un bon CTA s’intègrera naturellement pour donner envie d’être cliqué, quel que soit son format. Aussi, on va tenir compte du design du support où il se trouve. Un CTA coloré va être plus visible et l’on pourra se permettre une certaine liberté sans pour autant pas jurer avec le reste de votre identité visuelle !

L’important est que ce call-to-action soit suffisamment visible et aéré pour se démarquer et donner envie d’être cliqué. On pourra aussi jouer sur les effets de contraste, d’ombre ou de typographie pour le mettre encore plus en valeur. Il est également possible de concevoir un bouton d’appel à l’action animé.

couleurs_cta

Les couleurs vont également jouer un rôle crucial.

Des couleurs chaudes ou dynamiques vont contribuer à un sentiment d’urgence, particulièrement efficace et adapté en e-commerce lors de promotions exclusives par exemple.

Autre élément essentiel : le contenu du CTA. Doit-il être court ? Doit-il être long ? On va préférer un message qui va à l’essentiel, du type « je découvre… » ou « cliquez ici pour… ». Un texte concis, sans jargon technique va être rapidement et facilement compris de tous. Il est souvent conseillé de limiter le nombre de mots du CTA à 5.

Inclure le « Je » peut permettre d’impliquer davantage l’internaute si votre ligne éditoriale et votre support s’y prêtent.

De manière générale, l’impératif et les verbes d’action seront à privilégier, après tout, on ne parle pas d’un bouton d’appel à l’action pour rien ! Le choix des mots va être capital et va faire toute la différence entre un CTA qui convertit et un CTA totalement ignoré par l’internaute.

Call-to-action et e-commerce

Sans surprise, dans le monde de la vente en ligne, les CTA vont avoir, dans 90% des cas, l’optique de vendre un produit ou l’ajouter au panier en vue d’une vente ultérieure.

L’occasion d’ailleurs de se poser la question de comment relancer un panier abandonné sur votre site e-commerce !

Là encore, créer un sentiment d’urgence à l’aide de ce bouton va contribuer à augmenter votre taux de conversion. Pour ce faire, vous pourrez utiliser des termes temporels dans le cadre d’une promotion limitée (ex : « plus que 3 jours pour en profiter »).

Une limitation peut aussi être indiquée en termes de stock (« plus que 2 exemplaires disponibles ») ; des techniques particulièrement utiles en périodes de soldes notamment.

Il faudra néanmoins trouver un juste équilibre : donner l’envie de consommer le produit sans être trop agressif commercialement parlant. Raison pour laquelle, en e-commerce comme ailleurs sur le web, l’emplacement du CTA est l’un des autres critères déterminants en termes de réussite, c’est-à-dire en pourcentage de visiteurs convertis en clients.

Bien positionner son bouton d'appel à l'action

Sur une fiche produit, placer un bouton d’ajout au panier juste à côté des avis clients s’avère judicieux. Vous combinez un élément-clé de réassurance auprès de votre visiteur, tout en l’incitant à lui aussi bénéficier d’une offre de qualité. Vous pourrez aussi placer sous votre bouton plusieurs informations venant rassurer l’internaute comme la mention d’une livraison gratuite ou la garantie satisfait ou remboursé.

Présentez votre offre, mais plus encore montrez en les bénéfices à votre cible. 

Une fois que cette dernière aura en tête les avantages de votre offre, elle sera plus à même de vouloir passer à l’action…et c’est là que viendra se positionner idéalement le CTA !

Attention néanmoins à rendre visible ce bouton sans besoin de scroll. Il est pour cette raison conseillé de placer son CTA avant la ligne de flottaison ; si les internautes doivent scroller pour pouvoir faire un ajout panier, votre taux de conversion risque de chuter drastiquement…

Enfin, si vous êtes familier avec la langue de Shakespeare, vous pourrez découvrir quelques conseils supplémentaires ainsi que des exemples concrets de call-to-action efficaces en e-commerce sur sitetuners.com :

Exemples de bons CTA en e-commerce

Livre blanc e-commerce à télécharger gratuitement

Récupérez un condensé d’informations pour vos projets E-commerce !

Suivez-nous !